L'uni des routes est définie en déterminant l'uni longitudinal et l'uni transversal. Ces planéités peuvent être déterminées par des dénommées mesures « par contact », par exemple au moyen d’une latte d’alignement ou des « mesures sans contact » à l’aide de capteurs sur un véhicule de mesure. La mesure sans contact offre ici des avantages considérables, par exemple :
  • les données sont saisies nettement plus rapidement, plus précisément et de manière objective
  • des longueurs d’ondulation nettement plus grandes sont relevées dans l'uni longitudinal
  • les valeurs mesurées sont saisies en continu et pas seulement par échantillonnage
  • il n'est pas nécessaire de barrer les routes grâce aux véhicules de mesure à grand rendement

La quantification de l'uni transversal est réalisée en calculant notamment, à partir des valeurs mesurées relevées (voir le schéma de principe) et conformément aux normes françaises, la profondeur de l’ornière de voie et la profondeur d’eau fictive en tant qu’indice de risque tendanciel d'aquaplaning. L’inclinaison transversale du véhicule ou de la barre de mesure est également enregistrée. Ces indices, conjointement avec les autres grandeurs déterminées à partir de la mesure de l'uni longitudinale ou de l’adhérence, par exemple, interviennent alors par le biais d’une pondération donnée dans l’évaluation globale de l’état de la route.


Messung Querebenheit 3

L’enregistrement des valeurs mesurées (dénommées données brutes) s’effectue à l’aide des systèmes de mesure multifonction ARGUS®. Des procédés de mesure spéciaux selon le principe ci-dessus permettent ici un relevé de haute précision, indépendant de la vitesse et avec une grande précision de répétition. Les données ainsi déterminées forment alors une base fiable pour le calcul subséquent des indices, lesquels permettent de définir en toute transparence les priorités des mesures à prendre pour améliorer l'uni transversal.

Querprofil ARGUS

Performances du système de mesure ARGUS® en rapport avec la planéité transversale :

  • Palpage de la surface de la chaussée par des capteurs de distance à laser (au maximum 37, en fonction de la largeur de la bande de circulation) montés sur une traverse, chacun avec un écart latéral de 10 cm entre les points de mesure
  • Relevé continu du profil transversal sur toute la largeur de la bande de circulation
  • La résolution des senseurs: 0,025 mm
  • Saisie des données brutes pour ensuite calculer, entre autres, la profondeur de l’ornière de voie, la profondeur d’eau fictive et l’inclinaison transversale ainsi que d’autres indicateurs et statistiques de la planéité transversale, si nécessaire